Warning: Parameter 2 to Noo_Company::search_by_title_only() expected to be a reference, value given in /home/reseauzamw/preprod/wp-includes/class-wp-hook.php on line 298
Le Parcours Zachée en Martinique – STS

Le Parcours Zachée en Martinique


Les mots du Père Benjamin FRANCOIS-HAUGRIN


Frères et soeurs bonjour.

Grâce soit rendue à Dieu le Père, d’avoir comblé son Eglise de ses grâces et de ses bénédictions, pour la louange de Son Nom et le salut de son peuple. Je suis heureux de participer avec vous à cette oeuvre de salut à laquelle le Seigneur nous a appelé. Répondant à son appel, espérons aider des hommes et des femmes à trouver une réponse à leur question.

L’Eglise nous enseigne que Dieu a envoyé son Fils Jésus dans le monde pour que par Lui le monde soit sauvé (Jn3). C’est pour cela qu’il a donné sa vie pour nous en mourant sur la croix. Dieu nous a donné sa Parole contenue dans le livre de la Bible. Il a voulu l’Eglise, son peuple, au milieu duquel Il est présent par son Esprit. Dieu n’a jamais abandonné ses enfants, Il entend leurs prières et répond à leurs attentes.

Aujourd’hui, dans un monde où la révolution numérique avec internet a changé notre manière d’accéder à l’information et de communiquer des défis sociaux, économiques, politiques et écologiques nous sommes préoccupés à cause de leurs conséquences humaines et spirituelles. Face au «  non accès à un emploi », des hommes et des femmes s’interrogent sur le sens donné à leur vie ? Leur foi en Dieu et en son Eglise est mise à l’épreuve. Comment parvenir à la sainteté dans un monde qui change à grande vitesse et où on n’y trouve pas sa place ? Mais quel est le prix à payer pour trouver une activité dans le monde ? Le chrétien doit-il renoncer à sa foi et à son baptême pour assumer des responsabilités sociales, économiques et politiques dans le monde ? La réponse nous l’avons eu par le Pape Léon XIII en 1891. Guidé par l’Esprit Saint, il va élaborer l’Encyclique « Rérum Nova Rum » dans laquelle il va poser les bases d’une nouvelle catéchèse qui deviendra « La Doctrine Sociale de l’Eglise ».

Par amour pour Dieu et son prochain, le chrétien n’a pas le droit de fuir ses responsabilités dans le monde en les laissant aux autres. Plus que cela il doit par sa participation conduire l’autre à la sainteté. Jésus nous le rappelle. Il ne veut pas enlever ses disciples du monde, mais qu’ils soient seulement préservés du mauvais ( Jn17,15-16). Le chrétien trouve sa sainteté en mettant les talents que Dieu lui a donnés au service de la société.

Dans La Doctrine Sociale, l’enseignement de l’Eglise nous donne des repères et des critères de discernement pour agir selon l’évangile : dans nos activités sociales, économiques, politiques, associatives, religieuses et familiales..

Au cours des années la contribution des Papes a enrichie la doctrine sociale de l’Eglise. Elle est proposée aujourd’hui aux fidèles, comme moyen pour grandir dans la foi , chemin de sanctification, dans leurs responsabilités et dans la vie quotidienne.

Nous pouvons aborder la Doctrine Sociale de l’Eglise sous plusieurs angles. Soit par le biais de lectures et l’ étude de textes, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde. Mais également par une approche qui permet de vivre la spiritualité qui se dégage de cette Doctrine.




Le Zachéen : son rôle, ses responsabilités


Le Parcours Zachée a été déployé, à date, au sein des Paroisses de Saint Esprit, Rivière-Salée, Terres-Sainvilles, Redoute et Lorrain. Les frères et soeurs ayant participé à ce parcours, les Zachéens, ont pour mission de proposer un Art de vivre Chrétien basé sur la Doctrine Sociale de l’Eglise dans la vie quotidienne ; ils sont donc fondés à vous accompagner dans la découverte du Parcours. Par ailleurs, dans le cadre du réseau, ils recensent dans leur environnement, les offres et demandes de services et constituent des relais d’informations.


Le but du Parcours


Le Parcours a pour but de déployer la bonne nouvelle de la Doctrine Sociale de l’Eglise (D.S.E), qui nous fait découvrir un chemin de sanctification en mettant Jésus-Christ au coeur de nos activités quotidiennes.

Dieu nous donne plus que jamais rendez-vous au coeur de ce monde. Jésus le Fils de Dieu s’est incarné, en lui le Verbe s’est fait chair, Il a pris notre condition humaine, Il a travaillé à Nazareth au côté de Saint Joseph son père nourricier.

Dans la Doctrine Sociale de l’Eglise nous découvrons toute la grandeur du mystère de l’incarnation. Qu’il s’agisse du travail, des loisirs, d’une activité rémunérée ou bénévole, du temps que l’on passe auprès d’un malade ou de celui que l’on donne à ses enfants. Pour cela, Dieu nous a donné des talents et Il veut que nous les mettions au service de nos frères et soeurs. Il veut que nous soyons acteurs de la création.

La création n’est pas achevée : il nous revient par notre participation de l’achever, et ce sera pour nous un chemin de sainteté.

Après avoir suivi les huit étapes du parcours pour être de vrais acteurs de la création en mettant nos talents au services de nos frères et soeurs, le constat a été fait, qu’un grand nombre d’entre eux sont sans aucune activité et en souffrent, les jeunes comme les adultes. Ils n’ont pas la possibilité d’exercer les talents que Dieu leur a donné. Ils sont comme les ouvriers de la dernière heure (Mt 20,1-16) que personne n’a embauché.

Comment être acteur de la création dans ces conditions, c’est-à-dire sans activité ?
Pouvons-nous laisser autant de talents se perdre sans réagir ? Non !

Le Réseau Zachée est donc né de l’intuition des chrétiens catholiques qui, ayant suivi le Parcours Zachée ont la volonté de mettre en lien d’une part, des frères et soeurs qui malgré leurs talents sont sans activité et d’autre part, des hommes et des femmes qui pour leurs besoins recherchent ces même talents. C’est notre manière de vivre l’évangile :

« …Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire… » (Matthieu 25)

Nous pouvons dire que le Réseau Zachée est un réseau catholique de sanctification par l’activité, ouvert à tout homme et toute femme désireux de se laisser évangéliser par l’activité. Dans nos communautés chrétiennes comme dans la société où non vivons, nous voyons cet état de fait qui nous interpelle.

Le chrétien même s’il n’est pas du monde, vit dans le monde et se doit de porter aide et assistance à ces personnes sans activité que le Seigneur a mis sur sa route.
Nous en sommes convaincus, à partir de l’évangile les chrétiens ont un témoignage d’amour à donner par leurs actes.